Nouvelles et annonces

Appel de texte public pour le numéro 8 de Siggi : Le dégoût

 

Date de tombée : 17 novembre 2023

 

Siggi est un magazine grand public qui met de l’avant une sociologie réflexive, créative et accessible. Des sociologues de partout dans le monde y partagent leurs travaux dans un style sans formalisme. Il est possible de soumettre à Siggi des contributions non sollicitées. Celles-ci doivent être tirées de terrains d’enquête en sciences sociales ou à tout le moins de situations concrètes vécues par l’auteur·rice. Les réflexions sans fondements empiriques, les commentaires sur l’actualité, les articles de vulgarisation scientifique ou même les travaux scolaires ne sont pas publiés. Le prochain numéro portera sur…

Le dégoût

Ce thème invitera à réfléchir aux manifestations de surface, aux réactions épidermiques et aux réponses physiques qui relèvent davantage des sens que des principes. Le dégoût est d’une grande importance pour la sociologie, car entrer ou non en interaction dépend avant tout de la façon dont nos sens réagissent aux autres. Il se situe ainsi à la frontière du social et de l’esthétique.

À quelques reprises dans ses écrits, Georg Simmel, un des fondateurs de la discipline, mentionne l’esthétique d’une idée et son frein, le dégoût, pour traiter de la réception du socialisme parmi les représentant·e·s des classes bourgeoises. Si cette idéologie avait un fort pouvoir d’attraction, les bourgeois·es étaient rebuté·e·s par l’odeur de la sueur des prolétaires : augmenter les impôts, d’accord; mais sans proximité physique s’il vous plaît! La question sociale est, avait-il conclu de façon lapidaire, une « affaire de nez ».

Aux côtés des réactions sensorielles quotidiennes, la question des principes ne sera pas pour autant éclipsée du numéro. C’est du moins ce qui ressort de l’entretien que nous avons réalisé avec l’écrivaine berlinoise Katja Oskamp. Après avoir publié une série de reportages relatant son immersion dans le métier de pédicure, elle nous révèle qu’elle a été moins dégoûtée par les pieds de ses client·e·s que par l’attitude de ceux et de celles qui la traitaient avec condescendance. « Cette attitude produit du dégoût en moi, davantage qu’un pied mal lavé », nous confie-t-elle.

Les « consignes »

Siggi publie des textes courts (de 500 à 1200 mots) qui, tout en restant sociologiques, sont accessibles. Évitons donc les notes de bas de page, les références abondantes, la structure de l’article scientifique et le jargon de la discipline. Si jamais des références sont absolument nécessaires, veuillez les mettre en notes de fin et en chiffre arabe. Privilégions une écriture avec une trame narrative et personnalisée, au « je ». L’écriture épicène est de mise. Les photographies sont évidemment les bienvenues.

Envoyez votre proposition à : siggi@revuelespritlibre.org

 

Écriture épicène

Notre éditeur L'Esprit libre publie exclusivement des textes qui utilisent des tournures épicènes et/ou incluent le féminin, mais laisse aux auteurs et autrices la liberté de choisir la façon de faire qui leur semble la plus appropriée. Ce type de rédaction permet de contrer l'invisibilisation des femmes que cause la règle traditionnelle du « masculin l'emporte ». Voici quelques méthodes qui sont suggérées.

Texte courant :

  • On privilégie l’emploi d’un terme générique. Il s’agit ici de choisir un terme englobant qui est neutre. Cette façon de faire allège la lecture et permet dans une certaine mesure de contrer la binarité des genres.
    • Ex : La classe politique (plutôt que les politiciens et politiciennes), le corps professoral (plutôt que les professeur·e·s), la lutte ouvrière (plutôt que la lutte des ouvriers et ouvrières), etc.
  • La féminisation longue. Il s’agit d’écrire à la fois le féminin et le masculin, en ordre alphabétique. Cette méthode est celle qui est préconisée dans les documents officiels de la revue et les titres, entre autres.
    • Ex : Ce monsieur sert deux clients. Ce monsieur sert un client et une cliente. Celles et ceux; elles et ils; les étudiantes et les étudiants; les lecteurs et les lectrices; les auditeurs et les auditrices.
  • La féminisation courte. Il s’agit d’ajouter la forme du féminin à la fin du mot masculin en utilisant le point médian (mettre le clavier en français (Canada), tenir les touches « alt » et « . » en même temps, puis faire une espace) pour entourer le suffixe féminin.
    • Ex : Les étudiant∙e∙s motivé·e·s ont fait la grève.

 

APPEL À LA COLLABORATION - ÉVÉNEMENT SLAM

L’organisme L’Esprit libre organisera une soirée de slam et de poésie à Saint-Camille en novembre 2023. Nous sommes à la recherche d’artistes qui seraient intéressé.es à participer à cet événement. Le thème de la soirée : les enjeux environnementaux en Estrie et au Québec.

Nous vous invitons à nous faire parvenir votre idée de texte. Notre équipe se fera un plaisir de vous accompagner pour la préparation de votre prestation. Une rémunération financière est prévue pour la prestation! 

Nous invitons les personnes intéressées à nous soumettre un résumé de 10 à 15 lignes du sujet de leur contribution et ce, avant le premier octobre 2023 (redaction@revuelespritlibre.org). Il est aussi possible de soumettre un texte complet. Veuillez noter que lors de la soirée, chaque artiste disposera d’un temps maximal de 10 minutes pour la prestation! Un comité de sélection analysera chaque proposition et annoncera sa décision. Nous avons bien hâte de vous entendre!

Voici quelques idées de sujets en lien avec la thématique : 

  • La ruralité face aux changements climatiques 
  • Les enjeux d’approvisionnement en eau
  • L’écoanxiété
  • Les initiatives inspirantes

ÉCHÉANCIER :

Date limite pour l’envoi des textes: premier octobre 2023

Retour du comité de sélection : 15 octobre novembre

Date de l’évènement : 16 novembre 2023 (19h)

Lieu de l’évènement : Le P’tit Bonheur de Saint-Camille

Au plaisir de vous lire bientôt!

L’Esprit libre est un organisme à but non lucratif qui dirige un média indépendant et une maison d’édition. Fondé en 2014, il publie des articles journalistiques sur sa plateforme numérique ainsi que des ouvrages collectifs, des monographies et des magazines. L’Esprit libre organise aussi des événements ayant pour objectif de susciter la réflexion sur des enjeux de société.


APPEL À LA COLLABORATION - JOURNALISTES

Vous êtes passionné·e de politique et d’actualité? Vous voudriez apporter votre grain de sel à une meilleure compréhension des divers enjeux d’actualité sociopolitique? L’Esprit libre est actuellement à la recherche de contributeurs et contributrices, principalement pour la rédaction d’articles d’analyse. C’est l’occasion d’aiguiser votre plume journalistique et d’acquérir une précieuse expérience dans le milieu, en plus de partager vos connaissances pour amener le public à mieux comprendre les enjeux d’actualité.

L’Esprit libre a aussi pour mandat de favoriser le développement de la relève journalistique en offrant un accompagnement personnalisé et des formations. Tous les articles seront révisés par deux membres du comité de rédaction qui proposeront des améliorations. Il peut donc s’agir d’un premier pas pour amorcer une carrière dans les médias.

En tant qu’organisme à but non lucratif géré par des bénévoles, nous sommes contraints pour l’instant d’offrir uniquement une rémunération symbolique de 75 $ par texte. Il est toutefois possible d’obtenir un montant plus conséquent grâce à notre Fonds d’enquête journalistique et à notre politique pour la rémunération d’articles d’impacts.  

 

APPEL À LA COLLABORATION - PHOTOGRAPHES

Le Trente recherche des collaborateurs et collaboratrices en photographie pour son édition 2023 !

Pendant trois ans à compter de 2023, c’est la maison d’édition L’Esprit libre (organisme à but non lucratif) qui dirigera l’édition du Trente. Notre équipe éditoriale et graphique prépare actuellement un numéro destiné à être un espace de réflexion sur le métier du journalisme et du monde des médias. L’Esprit libre s’engage à continuer à faire du Trente le magazine des acteurs et des actrices des médias et, ce, de manière inclusive, en reflétant la diversité du milieu journalistique, tout en apportant de la rigueur et de la profondeur aux débats et enjeux actuels.

Créé en 1976, Le Trente est destiné à être un espace de réflexion et d’expression sur le métier du journalisme et des médias. Le magazine est publié une fois par an au mois de novembre.

Nous cherchons des photos qui illustreront les articles du magazine ainsi que la section « L’année en photos » et qui ont été prises depuis novembre 2022, au Québec ainsi qu'à l'international. Nous ne nous limitons pas à des thématiques en particulier, mais encourageons les photographes et les photojournalistes à soumettre des photos reflétant des événements clés de cette période. Voici quelques événements et aspects marquants :  

  • Les catastrophes naturelles
  • Le conflit en Ukraine
  • La couverture des manifestations en Iran
  • Le travail de journaliste à l’étranger 
  • La couverture journalistique québécoise au Canada et à l'international
  • Les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle en journalisme
  • Les enjeux en lien avec la Fonderie Horne
  • Les incendies au Québec et au Canada
  • La protection des Caribous
  • La vie de pigistes
  • Les enjeux touchant les personnes peu représentées dans les médias (racisées, issues de l’immigration, autochtones, etc.),
  • Le poids des mots (quelques exemples: le mot en N, le terme Woke, la langue française, etc.)

Nous ne fermons la porte à aucune soumission et étudions tout ce que nous recevrons. 

Si cette collaboration vous intéresse, nous vous invitons à nous soumettre vos photos avant le 7 août au letrente@revuelespritlibre.org.

Nous avons hâte de voir vos photos!

 


 

OFFRE D'EMPLOI: RESPONSABLE DES COMMUNICATIONS ET DE LA TRANSITION NUMÉRIQUE

 

L’Esprit libre est à la recherche d’une personne intéressée à assumer le rôle de responsable des communications et de la transition numérique. Cette personne aura un rôle clé dans la création du nouveau site internet de l’organisme et dans l’amélioration de nos stratégies de communication.

Notre organisme est en plein essor et doit donc adapter ses outils de communications et ses méthodes de gestion en conséquence. La personne sélectionnée aura pour mandat d’identifier des améliorations à apporter, de faire des recommandations et de les concrétiser.

L’Esprit libre est un organisme à but non lucratif qui administre une maison d’édition, un média en ligne et produit des événements.

Tâches et responsabilités

La personne sélectionnée sera impliquée dans toutes les étapes de production du nouveau site internet qui doit être livré au cours des prochains mois. Elle devra notamment superviser le travail des firmes externes retenues pour l’exécution du mandat et procéder à une réorganisation des méthodes de travail de l’équipe en lien avec ce nouveau site.

Il y aura aussi plusieurs autres tâchées reliées aux communications de l’organisme dans une optique de réorganisation de notre processus interne de gestion. 

Sous la supervision du coordonnateur, elle se verra attribuer des tâches variées et stimulantes, dont :

  • Consultation des membres de l’équipe pour la création du nouveau site web;
  • Élaboration du document de travail et de l’appel à soumissionner pour le nouveau site web;
  • Supervision des firmes externes pour la création du nouveau site web ;
  • Élaboration d’un plan d’action pour les communications de l’organisme;
  • Contribuer à la formation pour les membres de l’équipe concernant l’utilisation de la nouvelle interface web;
  • Gestion des communications quotidiennes, incluant les réseaux sociaux;
  • Autres tâches connexes en fonction des intérêts du candidat-e.

La candidate ou le candidat bénéficiera d’un accompagnement, essentiellement à distance.

Profil recherché

  • Détenir de l’expérience dans le domaine des communications ;
  • Avoir été impliqué dans des organismes communautaires (un atout);
  • Avoir un numéro d’assurance sociale valide au début de l’emploi et être légalement autorisé·e à travailler au Canada conformément aux lois et règlements en vigueur au Québec ;
  • Pouvoir faire du télétravail ;
  • Avoir accès à un véhicule (un atout) ;
  • Démontrer une connaissance de la mission de L'Esprit libre ;
  • Être en mesure d'ajuster son horaire pour participer aux réunions des comités qui pourront avoir lieu le soir ou la fin de semaine ;

Compétences

  • Excellente maîtrise de la langue française ;
  • Autonomie au travail et sens de l'entrepreneuriat ;
  • Bonne maîtrise de Word et Excel ;
  • Expérience dans le domaine de la promotion et des communications;
  • Expérience en gestion des priorités (un atout) ;
  • Compréhension du fonctionnement du milieu de l’édition au Québec (un atout) ;
  • Connaissance du milieu journalistique (un atout).

Statut

  • Le salaire offert de 25 $ de l’heure;
  • Le contrat est d'une durée d’un an (30 juin 2023 au 30 juin 2024);
  • Le nombre d’heures par semaine sera de 40
  • Un suivi des heures sera assuré par la ou le candidat·e en faisant parvenir chaque semaine un fichier détaillant les heures de travail par jour.

Fonctionnement des semaines de travail

  •  Chaque semaine, l'employé·e devra participer à deux réunions avec l’équipe de coordination. Une pour établir la liste des priorités et des tâches à accomplir et une à la fin de la semaine pour faire le bilan.
  •  Une période de formation en début de mandat sera assurée par la coordination.
  •  En tout temps, la coordination pourra ajouter ou modifier des tâches.
  •  L'employé·e devra ajuster son horaire de travail afin de participer aux réunions des différents comités, à la demande de la coordination. Sa présence sera obligatoire aux réunions du comité de gestion et de rédaction.
  •  L'employé·e peut tout à fait travailler selon un horaire atypique qui lui convient, avec l'approbation du coordonnateur. Un horaire de travail souhaité devra être proposé lors de l'entrevue d'embauche.
  •  L'employé·e devra produire un relevé des heures travaillées et le transmettre à chaque fin de semaine à la coordination.

Pour soumettre votre candidature, veuillez nous faire parvenir par courriel à redaction@revuelespritlibre.org les documents suivants, avant le 29 juin 2023, 23h59.

 

1. Votre curriculum vitae

2. Une lettre de présentation

 

 

APPEL À LA COLLABORATION - PHOTOGRAPHES