Essai - Penser le sein féministe

Pourquoi aussi peu de femmes choisissent-elles d’aller publiquement poitrine plate après une mastectomie? Si plusieurs optent effectivement pour la non-reconstruction, encore rares sont celles à le vivre ouvertement, sans prothèses mammaires externes. Et tandis qu’on observe dans le milieu médical une pression croissante pour la reconstruction depuis une dizaine d’années, la mastectomie seule, qui comporte moins de risques physiques et permet une guérison plus rapide après l’opération, reste occultée, autant par les spécialistes que par la société.

À partir de son expérience personnelle, Marie-Claude Belzile met en lumière les discours qui mènent à cette invisibilisation, dans une démarche féministe de réappropriation du corps différent, transformé et tout aussi valide.

 

ÉQUIPE:

Un livre de Marie-Claude Belzile

Illustrations, graphisme et mise en page : Pauline Stive

Comité de révision : Marine Caleb, Any-Pier Dionne, Miruna Craciunescu et Rémi Toupin

Révision linguistique : Any-Pier Dionne et Mariane Ménard

Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2019

 

 

14.00 CAD